DÉFI RELEVÉ !!!

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  

Bienvenue à nouveau sur Objectif Bienveillance ! Comme ce n'est pas la 1ère fois que vous venez ici, vous voudrez sans doute lire mon guide qui vous explique comment aider votre enfant à faire grandir sa confiance en lui et qui vous donne 2 supers outils pour l'aider dans cette voie : cliquez ici pour télécharger le guide gratuitement ! 🙂

Cet article s’inscrit dans le cadre du défi “30 jours, 30 outils pour aider votre loupiot à gérer ses émotions”. Le défi commence ici !
Belle lecture

Youhouhou défi relevé !!! 30 jours, 30 outils pour aider nos loupiots à apprivoiser leurs émotions…

défi relevé

Je suis heureuse d’être arrivée au bout et aussi très fière parce que je vous avoue que je suis partie avec un peu d’appréhension, mais beaucoup de motivation ! 🙂

–> Est-ce que je vais trouver 30 outils pour la gestion des émotions ? Je peux vous dire aujourd’hui qu’il en existe beaucoup d’autres. Je vous ai présenté ceux que j’ai déjà testé et approuvé, ceux qui m’inspirent le plus et ceux que j’ai envie d’essayer.

–> Est-ce que je vais trouver le temps d’écrire un article tous les jours, tout en m’occupant de Maïlee (heureusement elle dort bien !!! 😉 ), en continuant ma formation de blogging,…

–> Est-ce que mes articles seront pertinents, complets et intéressants ?

–> Est-ce que ces outils vont s’avérer utiles et efficaces ? Ça c’est à vous de me le dire… Smile En ce qui nous concerne, à la maison, certains outils sont d’une grande aide. Je vous en dit plus juste après…

 

L’heure est maintenant au bilan !

30 outils me faisaient un peu peur il y a encore 1 mois, aujourd’hui je pense que c’est le bon nombre pour compléter une boîte à outils des émotions.

L’avantage d’avoir un tel panel d’outils est que ça laisse un grand choix à nos loupiots. Vous pouvez en essayer plusieurs jusqu’à trouver celui qui marche le mieux. De même qu’un outil peut très bien fonctionner que pendant un temps. Il faudra sûrement recalibrer régulièrement.

Mais le fait de savoir que sa boîte à outils des émotions est pleine peut permettre à votre loupiot d’aller piocher dedans quand il en a besoin et de trouver ce qui l’aidera le mieux à ce moment-là.

Plusieurs outils vont très bien ensemble et peuvent être d’une grande aide :
  • La musique et la danse
  • La respiration et les massages
  • La respiration et la méditation
  • Crier, pleurer et la nature
  • Le mime, le théâtre et l’art-thérapie

Sans oublier que le modèle parental est à penser au quotidien, ainsi que le rire et les câlins !!! Smile

Ce qui ressort de ce mois passé à faire des recherches, à lire, à écouter…, c’est que finalement le plus important pour nos loupiots, c’est notre présence, notre écoute et notre amour.

C’est comme pour une voiture ! tout ce panel d’outils pourrait constituer toutes les options d’une voiture… mais s’il n’y a pas de moteur ou s’il est défaillant, la voiture n’avancera pas. Si nous n’avons pas une écoute bienveillante, du respect et un amour inconditionnel, nos loupiots ne pourront pas s’épanouir.

« L’amour n’est pas une récompense. L’amour c’est un carburant. » – Isabelle Filliozat –

amour et émotion

Vous l’avez compris, les émotions sont naturelles et font partie de la vie, que l’on soit petit ou grand. Mais plus nous accompagnerons nos loupiots dans leurs tempêtes émotionnelles, moins elles seront fréquentes et intenses. A force de patience, de persévérance et d’empathie, ils seront capables de trouver eux-mêmes leurs propres façons de s’apaiser.

 

 

Mon bilan sur le plan familial et personnel :

Depuis 1 mois je cherche à approfondir mes connaissances, mes expériences sur le plan de la gestion des émotions. Et ce que je peux vous dire, c’est que le bénéfice pour ma fille mais aussi pour moi est immense !

Ce défi m’a permis de me remettre en question sur ma façon d’accueillir les tempêtes émotionnelles de Maïlee. Bien que j’essaie d’être dans la bienveillance en permanence, il m’arrive d’être moi aussi en difficulté pour gérer la fatigue, la colère… (ben oui, je suis humaine 😉 )

Les outils aident à prendre du recul sur ses propres émotions pour mieux accueillir celles de son loupiot. En tout cas c’est comme ça que je vois les choses aujourd’hui.

Au lieu de me dire « et voilà c’est reparti pour une autre colère », je suis plutôt à penser « quel outil va-t’on sortir pour traverser ce moment difficile ? »

Et ça, ça change la donne ! 🙂

Je pense aussi que mon regard a changé et qu’elle le ressent. Il y a à mon avis beaucoup plus d’empathie qu’avant.

Je vous donne un exemple pour illustrer cela.

Lorsque je travaillais en crèche, nous avions régulièrement des réunions d’analyse de la pratique avec une psychologue. Ces moments étaient destinés à échanger sur des difficultés rencontrées dans notre quotidien, et notamment avec des enfants.

8 fois / 10, le fait d’en parler, d’essayer de trouver des solutions réglait une partie du problème. C’était comme si dans la nuit qui séparait la réunion et l’accueil de l’enfant avec qui nous avions des problèmes, il se passait quelque chose de magique, comme s’il y avait une connexion entre nos inconscients et le sien.

En fait, tout simplement notre regard sur lui avait changé sans que nous nous en rendions compte et son inconscient à lui le ressentait.

Et je pense que c’est un peu ce qui se passe avec ma fille avec ce défi…

Voici nos outils du moment (je rappelle quand même que Maïlee a 28 mois)

  • Le rire, beaucoup de rires !!!! 🙂
  • Les câlins. Je ne m’en lasse pas (elle par contre… 😉 )
  • La musique et la danse. Ça redonne le sourire !
  • Les massages qui l’apaisent. En général, c’est elle qui les demande.
  • Crier. On a instauré un endroit dans la maison où on peut crier sans retenue et ça marche ! Quand il m’arrive d’élever la voix, elle me reprend ! 🙂
  • La respiration koala que j’utilise depuis sa naissance.
  • Les livres qui sont son occupation favorite depuis des mois et des mois !
  • On commence à jouer au loto des émotions. Je nomme les émotions et elle répète.

Elle se familiarise petit à petit avec le vocabulaire des émotions…

La boîte à outils est fournie, les émotions n’ont qu’à bien se tenir !!! 😉

boîte à outils des émotions

 

« À l’écoute des bébés » de Vimala McClure :

« Imaginez que vous venez juste de traverser une expérience traumatisante, quelque chose qui vous a profondément perturbé. Vous êtes au bord des larmes et êtes incapable de vous relaxer ou de vous concentrer. Vous allez trouver une amie ou votre conjoint pour avoir de l’aide. Vous commencez à parler de ce qui vous est arrivé et de ce que vous ressentez à ce propos.

Après un moment d’empathie, votre amie commence à vous calmer en vous disant : « ça va aller, ça va aller, n’y pense plus, s’il te plaît ne pleure pas, je ne supporte pas quand tu pleures. Allez, fais-moi un sourire maintenant. Laisse-moi te préparer quelque chose à manger. Peut-être devrais-tu voir un médecin ? ». Vous allez probablement sécher vos larmes et intérioriser votre souffrance, de façon à préserver votre amitié et également parce que la réponse de votre amie vous a montré que vous ne pouvez pas être vous-même en sa présence.

Maintenant, imaginez-vous dans la même situation, recevant une réponse différente de votre amie. Vous commencez à parler de ce qui vous est arrivé et de ce que vous ressentez. Votre amie vous regarde droit dans les yeux, se penche en avant, et vous prend la main en disant :  « Je suis là pour toi, raconte-moi ce qui s’est passé. Je peux voir que tu souffres vraiment et je veux que tu saches que je t’aime et que je veux t’aider à surmonter cette expérience. »

Elle vous embrasse et vous vous relâchez dans de profonds sanglots, protégé par sa présence. Vous vous laissez aller, parfois de façon incohérente, et elle vous dit : « Raconte m’en plus… Et ensuite que s’est-il passé ? Cela a dû te faire beaucoup de peine. » Vous la trouverez sincère et cette confiance vous rendra capable de vous laisser aller et de finalement vous reprendre. Votre relation sera plus forte, votre amie se sentira bien parce qu’elle aura été là pour vous et vous vous sentirez plus à même de retrouver un fonctionnement serein. »

C’est encore plus vrai avec les enfants… 🙂

Avec gratitude,

Claire

À très vite…

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :