ET SI ÊTRE GENTIL ÉTAIT UNE FORCE ? #gentillessepower

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  

Il y a quelques semaines, J’ai participé à un séminaire incroyable à Paris, où j’ai eu la grande chance et l’honneur d’assister à plusieurs conférences de personnes extraordinaires (Martin LATULIPPE, François LEMAY, David LEFRANCOIS, Steves DOUPEUX, Virginie DELALANDE, Mai-Lan RIPOCHE,…) et j’ai eu un véritable coup de cœur pour Yannick ALAIN. Vous le connaissez ? Si ce n’est pas le cas, je vous encourage vivement à aller le découvrir… En plus d’être un bon chanteur, il est véritablement un mec extrêmement simple, plein d’humour et gentil ! Rolling on the floor laughing

J’ai assisté à sa conférence « Le pouvoir de la gentillesse » et je dois dire qu’il incarne parfaitement son sujet.

Vous avez sans doute déjà entendu « trop bon, trop con ! », « arrête d’être si gentil, tu vas te faire bouffer ! ». Ces phrases, je les ai entendues très souvent depuis mon adolescence et je dois dire que parfois elles resonnent encore dans ma tête. Aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours cru à la bonté naturelle de l’Homme et j’ai toujours été très mal à l’aise avec la méchanceté et la violence.

J’ai une (trop) grande empathie, et toute forme de méchanceté est violente pour moi. Je la ressens au plus profond de moi-même et elle peut me paralyser. Alors vous comprendrez pourquoi le sujet de Yannick a complètement résonné en moi ! Thumbs up

Une étude a montré que 55% des Français perçoivent les gentils comme des gens attentionnés contre 41% qui associent la gentillesse a une faiblesse, le fameux « trop bon, trop con » !

Lors de sa conférence, Yannick nous a raconté comment il avait vécu cette qualité durant sa vie, et comment elle peut fortement nous servir pour réussir ! il a su redonner à cette qualité et cet état d’esprit toute sa pureté et son énergie. Merci à lui pour ça ! Winking smile

La gentillesse a 2 ambivalences :

  • Elle suscite la suspicion. La gentillesse peut parfois sembler suspecte, comme s’il n’y avait rien de désintéressé. Alors je pense qu’effectivement il n’existe pas de véritable action désintéressée mais souvent l’intérêt est bon, louable et empli de bienveillance. Par exemple, j’offre un sandwich à un SDF. L’intérêt que je peux y trouver, c’est un sourire et de me sentir fière et heureuse d’avoir fait cette action. L’intérêt n’est-il pas positif pour les 2 personnages ?

Quoique l’on en dise, très souvent, un acte de gentillesse est tout gentillesse - tendre la mainsimplement un acte de gentillesse. Il n’y a pas forcément mesquinerie ou arrière-pensée derrière l’action. Pourquoi avons-nous tendance à nous méfier ? Pourquoi ne pas accepter la main ou le sourire qu’on nous tend ?

« Un compliment qui n’est pas exprimé est un cadeau perdu » – Yannick ALAIN

  • Elle développe le courage. Le courage d’aller vers l’autre, le courage de voir le beau et le bon autour de soi, le courage de donner sans attendre en retour, le courage de vouloir rendre les autres heureux, le courage de vouloir contribuer à rendre un monde meilleur.

Cette idée de courage est très bien illustrée dans le film « un monde meilleur ». Ce film met en scène un jeune garçon de 12 ans qui veut changer le monde pour le rendre meilleur et redonner de l’espoir à son entourage. Il décide de venir en aide (de façon « désintéressée » ) à 3 personnes qui, ensuite feront de même avec 3 autres personnes, et ainsi de suite. Il veut lancer une chaîne.

un monde meilleur - gentillesse

La gentillesse c’est quoi ?

Un manque de caractère, un signe de faiblesse, ne pas savoir dire « oui » ou alors venir en aide, donner du bonheur par un acte simple ?

La gentillesse peut être tout simplement un sourire, un compliment, faire du bien aux autres. Cela donne un peu plus d’humanité et fait autant de bien à la personne qui donne qu’à celle qui reçoit.

gentillesse - donner

Pas besoin d’aller chercher midi à 14h, la simplicité et l’authenticité sont la clé. Open-mouthed smile

Être gentil rend heureux et en bonne santé.

“Les personnes agréables et généreuses ont plus de succès que celles qui sont avares et égoïstes, grâce au principe de réciprocité” – explique David RAND , un chercheur à l’université de Yale aux Etats-Unis.

Être gentil ne signifie pas s’écraser ou dire “oui” à tout ! Ce n’est pas parce qu’on dit « non » qu’on est méchant. Parfois lorsque l’on dit « non » à nos enfants, ils nous répondent « tu es méchant(e) ! ». Et pourtant… C’est en grandissant que l’on arrive à faire la part des choses.

La gentillesse est une force qui nous challenge. Face à un conflit, qu’est-il plus difficile de faire ? Rentrer dans la confrontation pour avoir le dernier mot et montrer sa puissance ? ou alors retenir sa langue et essayer de rentrer dans la réconciliation ?

Ne dit-on pas que « le silence est le plus haut degré de la sagesse » Smile

La gentillesse est donc:

  • Une force de caractère
  • Une preuve de la maîtrise de soi
  • Un excellent outil pour développer l’empathie
  • Un plan d’attaque en béton (souvent !). Répondez à une « attaque » par un acte de gentillesse, cela surprendra et déboussolera votre adversaire qui s’attend à une contre-attaque. Il n’y a pas de bataille s’il n’y a pas d’ennemi !

Je suis persuadée qu’il y a toujours un effet boomerang. Soyons gentils et nous recevrons cette gentillesse au centuple ! Red heart

 

Et si on encourageait nos enfants à garder cette gentillesse qu’ils ont déjà en eux ?

« La nature a fait l’Homme heureux et bon. C’est la société qui le déprave et le rend misérable » – Jean-Jacques ROUSSEAU-

Des études récentes menées sur les bébés par des pédiatres, des psychologues et des spécialistes du cerveau ont démontré que les tout-petits ont un grand sens moral et sont instinctivement attirés par ce qui est juste et ce qui est bon.

gentilless et les enfants

L’une des études mettait en scène des enfants qui regardait un spectacle où 2 oursons en peluche (différenciés par la couleur de leur vêtements) avaient chacun un comportement opposé avec un petit pingouin. L’un partage sa balle avec le pingouin et l’autre s’enfuit avec ce même ballon. A la suite de ce spectacle, les enfants ont choisi automatiquement l’ourson « gentil ».

D’autres études ont également démontré que les enfants (dès l’âge de 1 an) sont toujours enclins à vouloir venir en aide à une personne qui en a besoin (ramasser quelque chose qui tombe au sol par exemple)

Jacques Leconte, docteur en psychologie, s’appuie notamment sur des études psychologiques et comportementales comme celle menée en 2005 par Douglas Fry (The Human Potential for Peace , Oxford University Press ), pour affirmer de la présence fondamentale de l’altruisme et de l’empathie chez les humains. L’Homme naît avec des potentialités pour les 2 côtés (le bien et le mal) mais la potentialité à l’empathie et à la bonté est plus importante et plus influente que l’autre côté, à condition qu’elle soit nourrie.

Jacques Leconte insiste sur le fait que l’environnement a un rôle important dans le maintien de cette bonté, cette empathie et cet altruisme innées. Si nous, parents, nous nous montrons généreux, nos enfants suivront probablement le même chemin.

Alors donnons l’exemple… Thumbs up

gentillesse - aider

Le pouvoir de la gentillesse / #gentillessepower :

« Rien ne résiste à la gentillesse »

Dans la même lignée que le film « un monde meilleur », Yannick a lancé le mouvement #gentillessepower que je vous tends et vous demande de perpétuer aujourd’hui à travers cet article.

Pour illustrer ce mouvement, il nous a montré une vidéo qui est très explicite et très touchante. En ce qui me concerne, elle m’a donné envie moi aussi de suivre cette idée et de contribuer à rendre ce monde meilleur :

A chaque fois que chacun d’entre nous (adultes et enfants) fait un acte de gentillesse, je vous invite à aller le poster sur les réseaux sociaux en notant #gentillessepower. Ce qui est génial à travers ce mouvement, c’est que n’importe où dans le monde, on puisse taper ce #gentillessepower et se dire « wouahhh le monde est bon ! » Open-mouthed smile

Des actes de gentillesse il y en a partout, tout le temps… Témoigner de ces petites histoires montrera que la gentillesse impacte le monde de manière belle et positive, et je suis sûre que l’on a tous des témoignages à apporter : Laisser sa place dans le bus, faire un sourire à quelqu’un qui pleure, offrir une fleur à un inconnu, aider une personne à traverser la route…

Maintenant, c’est à nous tous de jouer le jeu et d’utiliser les réseaux sociaux pour montrer la beauté et la bonté de notre monde !

gentillesse dans le monde

Avec gratitude,

Claire

À très vite…

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :