IKIGAI, un outil pour se réaliser

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  

Sur l’île d’Okinawa au Japon, les centenaires sont nombreux. Leur secret ? Bien manger, un peu d’exercice et…. l’ikigaï.

En français, “ikigaï” pourrait se traduire par :

· Le sens de la vie

· Sa raison d’être

· La joie et le but de sa vie

· La raison de se lever le matin

·

Les centenaires d’Okinawa vivent vieux parce que leur vie a un sens, qu’ils savent pourquoi ils se lèvent le matin, et que ça leur donne envie de vivre.

L’ikigaï a été pour moi le déclenchement de mon accompagnement mis en place pour les Mamans. Il m’a permis de me recentrer sur ce qui faisait sens, sur ce qui me faisait vibrer.

Cet outil est très puissant car il aide à se rendre compte que l’on peut avoir une activité qui fait enVIE, qui donne le smile, qui correspond aux trésors que j’ai en moi, qui rapporte de l’argent, qui contribue au monde.

Nous avons tous des talents et c’est tellement dommage de les laisser de côté dans notre vie professionnelle. Grâce à l’ikigaï, nous avons la possibilité de se fabriquer un business sur-mesure !

Le top du top !

 

En Occident, l’ikigaï a été représenté par une rosace à 4 composantes :

◦ Ce que j’aime

◦ Ce pour quoi je suis doué(e)

◦ Ce pour quoi je peux être payé(e)

◦ Ce dont le monde a besoin

 

ikigai

 

IKIGAI 1 – Ce que j’aime :

Pose-toi les questions suivantes :

· Qu’est-ce que j’aime faire de mes journées ?

· Si j’avais une journée entière, une semaine entière rien que pour moi, qu’est-ce que je ferais ?

· Les sujets qui ma passionnent sont (conférences, livres, musées…)…

· Quels sont mes sujets de discussion préférés ?

· Quand j’étais enfant, adolescent, qu’est-ce que j’aimais faire ?

· Quel était ton film préféré quand tu étais enfant, adolescent et pourquoi ? note 3 raisons.

· Quand j’étais enfant, adolescent, quels étaient mes rêves ?

· Quels sont mes rêves actuellement ?

· Qu’est-ce qui me fait vibrer, me donne des frissons ?

à Reprends toutes tes réponses et, pour chaque liste, entoure ce qui a le plus d’importance pour toi (mots clés, phrases, ..)

à Enfin, avec ce qui ressort, établis une seule et même liste

 

 

IKIGAI 2 – Ce pour quoi je suis doué(e) :

Pose-toi les questions suivantes : kk

· Quand est-ce qu’on te dit que tu es doué ? Pour quelles actions ?

· Quand est-ce qu’on te félicite ?

· Dans quel domaine on te demande de l’aide ?

à Demande à au moins 10 personnes de ton entourage de te citer au moins 3 talents, compétences ou qualités qu’elles te reconnaissent.

à Reprends toutes tes réponses et, pour chaque liste, entoure ce qui a le plus d’importance pour toi (mots clés, phrases, ..)

à Enfin, avec ce qui ressort, établis une seule et même liste

 

 

IKIGAI 3 – Ce pour quoi je peux être payé(e)

Fais une liste :

· Quelles compétences as-tu développé et que tu utilises avec joie ?

· Quand tu étais petit(e), quel métier voulais-tu faire ? Pourquoi ? quelles sont les valeurs qui s’y rattachent ?

· Répertorie les activités pour lesquelles tu es ou pourrais être rémunéré(e), mais aussi celles pour lesquelles tu peux être remercié(e), apprécié(e), reconnu(e), etc.

à 0 frein, 0 barrière. Tout est possible !

 

 

IKIGAI 4 – Ce dont le monde a besoin

· Selon toi, de quoi le monde a besoin ?

à Quand je parle de « monde », je ne parle pas forcément du monde à grande échelle, mais à travers le mot « monde », tu peux entendre « les autres ».

Pense plutôt à ce qui peut apporter quelque chose de positif aux autres, même si la portée de ces actions, tâches ou activités est limitée.

1 goutte + 1 goutte + 1 goutte +… = 1 océan

· Comment te mets-tu en relation avec les autres ?

· Comment, à ton échelle, contribues-tu déjà au monde ?

· Si l’argent ou le temps n’étaient pas un sujet, Comment aimerais-tu contribuer ?

 

 

DESSINE TON IKIGAI

Une fois que tu as réalisé les 4 étapes, tu vas croiser toutes les infos, tu vas les noter dans tes cercles.

Ensuite, tu vas croiser les éléments :

· Ce que tu aimes faire avec ce en quoi tu es doué(e) et trouver un verbe d’action qui regroupe les éléments des 2 groupes. Ce sera ton verbe PASSION

· Ce en quoi tu es doué(e) avec ce pour quoi tu peux être payé(e). Ce sera ton verbe METIER

· Ce pour quoi tu peux être payé(e) avec ce dont le monde a besoin. Ce sera ton verbe VOCATION

· Ce dont le monde a besoin avec ce que tu aimes. Ce sera ton verbe MISSION.

Ton verbe central regroupera les 4 verbes d’action déterminés juste avant.

Si certaines activités que tu as en tête te permettent de « cocher toutes les cases », alors tu touches ton ikigaï du bout des doigts !

 

Ce travail est une grande réflexion qui demande du temps, d’y revenir dessus et qui, selon moi, demande aussi d’être accompagné(e). Plusieurs coachs utilisent cet outil pour permettre aux personnes de trouver leur voie, leur alignement, leur raison d’être.

Ce que je t’ai présenté ici n’est que le haut de l’iceberg mais cela peut te mettre sur la piste… à toi de continuer le chemin !

 

Remplir l’ikigaï avec nos enfants au fur et à mesure de leur développement peut aussi être très intéressant et leur permettre de rester sur la voir de ce qui les fait vibrer. On a souvent tendance à l’oublier quand on grandit !

 

Avec gratitude,

Claire

 

A très vite…

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :