JE PRENDS SOIN DE MOI POUR MIEUX PRENDRE SOIN DE MA FILLE

Partager l'article
  • 1
  •  
  •  
  •  

Coucou la Bienveillance!

Je voulais trop vous parler de mon Week-end épique! J’ai eu la grande chance (ou plutôt j’ai saisi l’opportunité) de participer à un séminaire d’une énergie incroyable. Le thème était “La meilleure année de votre vie” ou comment avancer sur son chemin pour atteindre ses objectifs et vivre la vie de ses rêves. Je crois (ou plutôt je suis sûre) que je suis sur le bon chemin… Sun

Depuis que j’ai commencé ce blog, je me sens alignée avec mes valeurs (la bienveillance, l’amour, la contribution, la sérénité, l’équilibre, la persévérance…) Je veux toujours plus partager avec vous et je ne cesse de croire que “seul on va plus vite, ensemble on va plus loin”.

En quoi prendre soin de soi me permet de prendre soin de ma fille?

Lors de  ce week-end, j’ai assisté à 12 conférences toutes plus inspirantes les unes que les autres. Les messages d’amour et de bienveillance ont fusé pendant 2 jours et si je devais résumer en quelques mots ce serait : croire en soi et se connecter à soi.

être connecté à soi

Je souhaite profondément transmettre ces valeurs à ma loupiote, mais pour cela il faut que je les incarne moi-même. Nous sommes un modèle pour nos enfants. Comment puis-je espérer que ma fille s’épanouisse pleinement si je ne le suis pas moi-même?

J’ai véritablement apprécié de passer ce week-end seule, sans ma fille (rien que de l’écrire, ça me fait du bien… il y a encore quelques semaines, j’aurais culpabilisé!) Je ressens aujourd’hui toute l’importance de ne pas m’oublier en tant que femme qui veut s’épanouir, en tant que personne qui a des rêves, des désirs et des besoins.

Je suis partie vendredi, sereine (je savais Maïlee en sécurité), heureuse de me connecter à moi-même. Je me suis choisie pendant 3 jours et j’en ressors grandie, enveloppée d’une énergie et d’une lumière que j’ai du mal à décrire.

Être parent est parfois (souvent Smile) stressant, angoissant, fatiguant (pour ne pas dire épuisant quelque fois) et le burn-out des mamans est une réalité!

Pour pouvoir être dans la bienveillance au quotidien, il est primordial de s’accorder du temps pour soi afin de recharger les batteries. Nous ne sommes pas des robots et pouvons facilement tomber dans un stress qui peut vite devenir incontrôlable.

Lorsque je suis reposée, que je ressens de la sérénité, du bien-être, il m’est plus facile d’être vraiment disponible et à l’écoute de Maïlee, et elle le ressent. Comme tous les enfants, elle est une véritable éponge! Elle ressent toutes mes émotions sans vraiment les comprendre…

Comme vous, je préfère lui faire ressentir des sentiments heureux. Mais pour ça il faut que je sois bien au plus profond de moi-même, parce que j’ai beau essayer de faire semblant que tout va bien, quand ça va pas, ça se sent et elle le sent!

 

Voilà comment je m’y prends pour m’accorder du temps:je prends soin de moi

  • Quand je me sens trop fatiguée, je passe le relais (papa, mamies, tatas, cousines…) L’important est que quand je confie Maïlee, je suis sereine parce que je la sais en sécurité (physique et affective).
  • Je ne culpabilise pas (plus!) car je sais que pour prendre soin d’elle, il faut d’abord que je prenne soin de moi. Aujourd’hui je l’ai compris et je veux qu’en grandissant, elle comprenne l’importance de rester connectée à soi. C’est la seule façon de vivre sa propre vie et non celle que les autres souhaitent pour nous.
  • Je lève le pied et apprends à lâcher prise. J’ai abandonné l’idée de super mamandevenir une maman parfaite! Je veux juste être une maman humaine, sereine et faire de mon mieux. Donc si je préfère lire ou écouter de la musique au lieu de passer l’aspirateur, je m’écoute! La poussière attendra, pas ma santé! Winking smile
  • Je dis à ma loupiote quand c’est important pour moi de faire quelque chose sans elle, et je lui explique pourquoi. Et je peux vous dire que du haut de ses 2 ans 1/2, elle le comprend et je pense qu’elle le vit bien.
  • Je ne fais pas attention aux jugements extérieurs (en tout cas j’essaie!) Il y aura toujours des personnes pour dire : “elle sort au lieu de s’occuper de son enfant”, alors je n’en tiens pas compte et garde mon énergie pour autre chose. (je le sais, c’est facile à dire… mais ça implique qu’il faut assumer ces actes! Smile)

“Si je prends soin de l’autre en le négligeant moi-même, j’entretiens la négligence et non pas le soin.” – Thomas D’Ansembourg

Pour en revenir à mon super week-end, lorsque je suis rentrée à la maison, retrouvaillesvous n’imaginez pas (ou plutôt si, je pense que vous pouvez imaginer Smile) le bonheur que j’ai ressenti en retrouvant ma loupiote. Elle avait les yeux qui brillaient, le sourire jusqu’aux oreilles et m’a couru dans les bras en criant “Maman”. Quelle sensation incroyable! Si je n’étais pas partie, je n’aurais pas eu droit à ce moment débordant d’amour et de joie de se retrouver Red heart

Et puis moi qui passe toutes mes journées avec elle, je ne la vois pas grandir. Je ne remarque pas les petites évolutions, les petits changements… En rentrant, cela m’a frappé! C’était comme si je m’étais absentée 1 mois entier et pourtant… 3 jours ont suffit pour que je me rende compte à quelle vitesse elle grandit, de nouveaux mots, plus d’assurance, le regard encore plus illuminé… Que c’est bon et rassurant de prendre soin de soi et de retrouver sa petite merveille heureuse et pleine de vie.

Je prends soin de moi pour prendre soin de ma fille. C’est un service que je nous rends!

Rendez-vous aussi ce service! Smile

Avec gratitude,

Claire

A très vite…

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :