LA CONFIANCE EN SOI, un muscle à développer

Partager l'article
  
 
 

La confiance en soi est un sujet récurrent quand on parle d’éducation, de parentalité…

Pourquoi?

Une des raisons qui me semble expliquer pourquoi est que bon nombre d’adultes d’aujourd’hui n’ont pas confiance en eux, se limitent dans leurs actions, dans leurs décisions. Beaucoup s’empêchent d’aller au bout de leurs rêves car ils n’osent pas, car ils pensent qu’ils ne vont pas y arriver… Le niveau de confiance en soi est souvent assez bas.

Je parle en connaissance de cause, j’ai longtemps souffert de confiance en moi. Je me sentais incapable dans beaucoup de domaines (et notamment dans les domaines qui m’intéressaient), constamment en train de me comparer aux autres, avec la peur d’être jugée. Je me suis très longtemps limitée à faire le minimum sans trop d’effort pour ne pas craindre l’erreur ou l’échec.

Devenir maman m’a « poussée » à revoir mes limites, à oser prendre des risques (qui au final n’en étaient pas!), à rêver plus grand et à me prouver que moi aussi j’étais capable de créer de belles choses et de beaux projets.

Devenir maman a été un cadeau pour mon épanouissement personnel et professionnel. J’ai grandis en confiance et c’est ce que je veux inspirer à ma fille.

 

La confiance en soi commence par un sourire!

Pour que nos enfants puissent gagner en confiance en eux, il est vital qu’ils sachent être positifs et optimistes.

Les recherches dans le domaine du développement personnel ont trouvé que l’ingrédient secret pour réussir dans sa vie, c’est l’optimisme. L’optimisme s’apprend et se travaille ! Commençons d’abord par sourire!

L’optimisme permet d’avancer, de persévérer et de croire. C’est une façon de penser, un état d’esprit que nous pouvons apprendre à nos enfants. C’est une façon de regarder les échecs, les défis, les obstacles, les efforts. Regarder le verre à moitié vide ou à moitié plein!

Pour cela, il est important que nous-mêmes nous le soyons. Les enfants sont de véritables miroirs vivants et de vraies éponges. Nous sommes leur 1ère inspiration et leur 1er modèle. S’ils grandissent dans un climat d’optimisme avec de la positive attitude, il sera beaucoup plus naturel pour eux de l’être.

Evidemment ce n’est pas évident pour tout le monde ! Mais l’optimisme s’apprend à n’importe quel âge… C’est une bonne habitude à prendre.

 

Ok mais comment ?

Nos pensées créent nos croyances.

Nos Croyances déterminent nos actions.

Nos actions construisent nos habitudes. Savez-vous qu’une action répétée quotidiennement devient une habitude en 3 mois environ ?

 

Il va donc être compliqué de gagner en confiance en soi si on est pessimiste !

Il est aussi important de savoir que la confiance est un muscle… Il faut la travailler sans cesse pour la maintenir !

 

Ce n’est pas parce qu’un jour je vais avoir confiance en moi pour une chose précise que ce sera vrai demain pour autre chose.

Je n’aurai pas confiance en moi chaque seconde de chaque minute de chaque heure. La confiance est fluctuante et n’est pas une certitude chaque jour.

On ne va pas se lever un jour en se disant, « ça y est je suis confiant(e) pour le reste de ma vie ! »

Les doutes et les hésitations sont normaux et inévitables et c’est aussi cela qui mène vers la réussite.

 

Il est aussi important que nos enfants comprennent qu’ils ne peuvent pas être doués en tout! Ils ont des talents qui leur sont propres. Notre rôle et celui de l’école consistent notamment à les aider à trouver ce qui les passionne et pour quoi ils peuvent être doués.

Je te conseille d’ailleurs un livre que j’aime beaucoup lire avec ma fille à ce sujet : CE QUE J’AIME VRAIMENT

« Archibald se sent tout petit parce qu’il a perdu au tennis (…) Partant tous deux en promenade, Maman interroge alors son garçon : «  crois-tu que cet oiseau n’est pas doué parce qu’il ne sait pas nager ? Que ce papillon n’est pas doué parce qu’il ne sait pas chanter ? Que ce pommier n’est pas doué parce qu’il ne sait pas voler  ?  » »

 

 

« Une des clés du succès est la confiance en soi. Une des clés de la confiance en soi est la préparation »

– Goethe –

 

La pyramide de la confiance en soi

(*inspirée de la pyramide de Martin LATULIPPE)

De bas en haut :

1- Le fondement : il faut s’accorder le droit à l’erreur et à l’imperfection. Personne n’est bon la 1ère fois qu’il conduit une voiture, la 1ère fois qu’il fait du vélo, la 1ère fois qu’il verse de l’eau dans un verre…

Il faut donc s’entraîner, cumuler ses expériences pour s’améliorer et savoir.

 

2- Toutes ces expériences vont se transformer en nouvelles compétences. Plus on fait, plus on s’améliore. Quand on gagne en compétence, on gagne en confiance.

 

3- Si l’environnement ne donne pas aux enfants la possibilité de faire leurs propres expériences, d’aller chercher de nouvelles compétences à développer, il leur sera difficile de gagner en confiance.

Laissons à nos enfants la possibilité de grimper dans un arbre au risque de tomber ou se salir, de verser de l’eau dans un verre au risque d’en mettre à côté, de monter le toboggan à l’envers, de marcher sur une corde raide, …

Ce sont ces expériences qui vont leur permettre d’apprendre et d’avoir confiance en eux.

 

4- Lorsque l’on a gagné en confiance en soi, il faut continuer à l’entretenir pour la maintenir : continuer à faire des efforts, à s’entraîner, à faire de nouvelles expériences et donc développer de nouvelles compétences… Notre rôle est d’encourager nos loupiots et leur permettre de découvrir et d’apprendre par eux-mêmes.

 

 

La confiance en soi est intimement liée à l’estime de soi et à l’affirmation de soi

La confiance en soi c’est se sentir capable et ne pas avoir peur de l’échec. C’est oser prendre des risques.

L’estime de soi c’est s’aimer, se respecter et s’accepter tel que l’on est et non comment les autres voudraient que l’on soit. Cela implique d’accepter de ne pas plaire à tout le monde.

L’affirmation de soi c’est savoir s’exprimer (émotions, pensées, opinions…) simplement, sincèrement en respectant et écoutant l’opinion des autres.

 

Je crois que pour jouir d’une belle confiance en soi, l’estime de soi et l’affirmation de soi doivent faire partie de nous et doivent s’entretenir au quotidien.

C’est selon moi la chose la plus essentielle pour devenir un adulte heureux et épanoui.

Il faudrait d’ailleurs l’enseigner à l’école… (Mais ça c’est un autre débat ! 😉)

 

C’est d’abord à nous, parents, de permettre à nos enfants de grandir et de gagner en confiance. Cela fait partie de notre rôle que d’accompagner nos enfants sur le chemin du bonheur.

 

Je te propose de télécharger et d’imprimer cette affiche « tu es capable » afin de pouvoir l’accrocher dans la chambre de ton enfant, dans les WC ou partout dans la maison pour qu’il sache à quel point il est unique et parfait comme il est et même dans ses imperfections, et à quel point tu le soutiens et l’aimes tel il est.

 

avec gratitude, Claire

 

A très vite…

 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :