LA MUSIQUE FAIT PARTIE DE L’EDUCATION DE L’ENFANT

Partager l'article
  • 100
  •  
  •  
  •  

Issue d’une famille de musiciens, il est naturel pour moi de vivre dans un monde musical et par ricochet, ma louloute baigne dedans depuis sa naissance et même avant. Sans en connaître tous les bénéfices, j’ai beaucoup chanté pendant ma grossesse et encore aujourd’hui. Nous écoutons souvent de la musique (tout style de musique : jazz, gospel, rock, variété française, musique classique, musique du monde… et bien sûr les comptines qu’elle aime beaucoup !)

Après quelques recherches, je me suis rendue compte que la musique était un véritable trésor dans l’éducation d’un enfant, alors j’ai voulu vous le partager.

« La musique est le véritable souffle de la vie. On mange pour ne pas mourir de faim. On chante pour s’entendre vivre. » -Yasmina Khadra-

 

la musique

Les bénéfices  de la musique :

 

  • Elle adoucit les mœurs ! Winking smile
  • Elle rend heureux et joyeux.
  • Elle favorise la concentration des bébés et des plus grands.
  • Elle développe les capacités d’écoute et favorise donc l’apprentissage du langage.
  • Elle stimule la créativité et l’imagination.
  • Elle développe une grande capacité de communication et aide l’enfant à se sociabiliser.
  • Elle apaise les bébés. Ceux qui ont l’habitude d’écouter de la musique sont souvent plus calmes.
  • Elle est une grande aide pour les enfants qui ont des difficultés à gérer leurs émotions.
  • Elle contribue à la coordination motrice, aux habiletés intellectuelles et au développement du langage verbal, social et affectif

Je ne sais pas pour vous, mais pour moi ça me suffit pour me convaincre !!!

Alors à vos instruments et vos platines !!!! Open-mouthed smile

 

La musique dès la naissance et même avant…

Les bénéfices sont déjà nombreux pendant la grossesse. Dans le ventre de sa maman, le bébé est en permanence baigné dans un environnement sonore. Le système auditif du bébé se met progressivement en place. L’ouïe est le sens le plus aiguisé lorsqu’il vient au monde.

In utero, bébé entend les sons intérieurs (rythme cardiaque, respiration…) et extérieurs (déformés et atténués par le liquide amniotique et la paroi abdominale. Le fœtus est plus sensible aux sons graves), ses émotions sont décuplées lorsqu’il entend de la musique.

A partir du 5ème mois, il est capable de percevoir les sons et de les enregistrer. A sa naissance, il gardera en mémoire ce qu’il a entendu dans le ventre de sa maman (serré dans ses bras, les battements du cœur de sa maman auront un effet rassurant et bénéfique pour lui, ainsi que sa voix).

La musique calme, apaise et sécurise. Elle a un effet de relaxation et d’harmonie. Elle participe à son développement physique, intellectuel et affectif.

choeur d'enfants

L’américain Howard Gardner, psychologue du développement de Harvard explique que « nous venons au monde doués d’une intelligence musicale (…) cette intelligence musicale est d’égale importance à l’intelligence logico-mathématique, linguistique, spatio-temporelle ou kinesthésique. »

Dès la naissance, la musique est fondamentale pour les tout-petits, notamment dans leur processus de développement et leur équilibre. Il est très intéressant pour votre loupiot d’écouter toutes sortes de musiques (chants, comptines, musique classique, sons zen, musique du monde …etc.), mais il sera sans doute plus sensible à votre voix, n’hésitez donc pas à lui chanter vous-même des chansons.

Le fameux stade du « babillage musical » (dès 4mois environ) a été identifié par certains chercheurs en psychologie de la musique comme étant le premier stade de développement musical. Grâce à l’écoute et aux jeux sonores, les tout-petits sont capables d’exprimer et de ressentir une très grande variété d’émotions. C’est durant cette « période sensible » que l’enfant est le plus réceptif à des apprentissages nouveaux.

Malgré l’énervement qu’ils peuvent provoquer chez nous, adultes, les jouets sonores favorisent l’éveil des nourrissons et des jeunes enfants. Les enfants peuvent éprouver un grand intérêt pour les jouets commerciaux, mais ceux-ci ne devraient pas représenter la totalité des objets d’éveil sonore offerts aux bébés. A nous de bien les choisir et inutile d’y passer notre paie !!!

Ne vous attendez pas à ce que votre loupiot devienne Mozart, mais déjà dès sa naissance, il utilise son corps comme instrument de musique, surtout sa voix. Plus tard, il va commencer à taper dans ses mains et continuer à se perfectionner au niveau de la voix en découvrant de nouveaux sons, en imitant le bruit des animaux, des voitures, etc…

Proposons la musique à nos enfants:

Laissez lui l’accès à tous les sons du quotidien (trousseaux de clés, voitures, casseroles, l’eau qui coule, une porte qui se ferme, les cloches de l’église, un oiseau qui chante, etc…), les bruits d’animaux et proposez-lui des objets qui lui permettront d’établir une relation directe de cause à effet (si je tapote sur une casserole, j’entends tel son, mais si je tape sur un tambour, ce sera tel son…).

Visez la qualité et la diversité plutôt que l’abondance. Certains instruments de musique peuvent être proposés aux plus petits (les maracas, le triangle, le djembé, le bâton de pluie…)

bébé et instruments de musique

Votre voix à travers les chansons, les comptines… ou tout simplement en parlant est déjà une douce mélodie aux oreilles de votre loupiot.

Tout au long de la journée, lors des tâches quotidiennes, vous vous occupez de votre bébé/enfant et il est donc facile d’utiliser dans ces moments-là des comptines. Cela le rassurera, l’amusera mais également cela lui servira de repères si vous en faites une routine (par exemple lors du bain, du coucher, du change…)

Il est prouvé que l’enfant qui a l’opportunité d’expérimenter le rythme, les rimes, la musique, la danse, … dans ses cinq premières années voit ses compétences de langage s’améliorer. Ce qui entraîne bien évidemment une plus grande capacité d’expression (notamment de ses besoins), et une meilleure efficacité de l’apprentissage.

Les recherches montrent que les enfants activement impliqués avec la musique se développent harmonieusement, les rendant plus réceptifs et actifs. Lorsqu’un enfant écoute de la musique classique, l’hémisphère droit de son cerveau est activé, et lorsqu’il étudie un instrument de musique, les hémisphères droit et gauche s’activent tous les deux.

Les musiques qui marchent chez nous et que nous écoutons souvent :

  • Pierre et le loup de Prokofiev
  • Les comptines de doigtsmusique
  • Lullaby de John Hobart (berceuse qui apaise ma Mini Pousse depuis sa naissance)
  • Lullaby in blue de Debbie Reynolds et Eddie Fischer
  • Earth song de Michael Jackson
  • Musique africaine, tahitienne…
  • Les chansons de noël
  • Les chansons avec des chœurs d’enfants
  • Douce nuit (que je lui chante tous les soirs avant le dodo)
  • Trois cafés gourmands

« La musique donne une âme à nos cœurs et des ailes à nos pensées. » -Platon-

chanter

 

Et vous, qu’écoutez-vous à la maison ? Donnez-nous des idées de chansons à écouter…

Avec gratitude,

Claire

A très vite…

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :