LES RÉFLEXES ARCHAIQUES, CE QUE J’AURAIS AIMÉ SAVOIR PLUS TOT…

Partager l'article
  • 1
  •  
  •  
  •  

Vous connaissez les réflexes archaïques ?

J’ai découvert ces termes pendant ma formation d’Auxiliaire de Puériculture il y a maintenant 13 ans…

Voilà ce que j’en ai retenu : Ces réflexes sont des mouvements automatiques, involontaires que l’on retrouve chez le nouveau-né en réponse à un stimulus. Ma mémoire en a retenu 5 (et je ne suis même pas sûre d’avoir entendu parler des autres). En réalité, il en existe plus de 70 !

Il y a quelques jours, j’ai eu la chance d’assister à une conférence d’Agnès CANU MARTIN qui est formatrice et praticienne en Intégration des réflexes.

Lorsque je suis sortie de cette conférence, j’étais abasourdie par ce que j’avais appris et surtout stupéfaite de voir que chacun d’entre nous a un certain nombre de réflexes archaïques qui ne sont pas intégrés, ce qui explique pourquoi nous sommes tous limités dans nos vies.

A travers plusieurs petits « jeux », Agnès CANU MARTIN nous a inviter à tester plusieurs réflexes et j’ai pu constater qu’il y avait eu des « loupés » chez moi ! Smile

Il existe 2 sortes de réflexes : les réflexes archaïques et les réflexes posturaux (qui durent toute la vie). Si les réflexes archaïques ne sont pas intégrés, ils vont empêcher les réflexes qui durent toute la vie de faire leur boulot.

En général, on connaît les 5 « principaux » réflexes archaïques car ce sont ceux que le pédiatre examine à la naissance pour s’assurer que nos bébés sont en bonne santé :

  • La marche automatique : Lorsque le pédiatre soulève bébé et le tient réflexes archaïques - la marche automatiquesous les aisselles, il se redresse légèrement et se met à marcher un pas devant l’autre.
  • Le réflexe de Moro : ce réflexe se déclenche lorsque Bébé est soumis à un stress (bruit fort, mouvement soudain…) Il va ouvrir réflexes archaïques - le réflexe de Morocomplétement ses mains puis les refermer avec ses bras comme un mouvement d’agrippement.
  • Le grasping : c’est quand on met notre doigt dans la main de Bébé etréflexes archaïques - le grasping qu’il serre très fort.
  • La succion : c’est tout simplement le réflexe de téter quand on lui met réflexes archaïques - le succionquelque chose dans la bouche.
  • Le réflexe de ramper : quand il est allongé sur le ventre, Bébé relève ses fesses et allonge ses jambes pour avancer.

Ces réflexes indiquent le bon fonctionnement du cerveau à la naissance et s’intègrent naturellement en grandissant (c’est-à-dire que l’on ne va plus les observer). Tout se joue dans les 1ères années de la vie de nos loupiots. Les recherches en neurosciences nous ont permis de comprendre que ces réflexes sont toujours là et nous aident à survivre.

Ils ont donc un rôle majeur de protection et de survie, mais aussi de connexions cérébrales et de sécurité intérieure. Alors que je croyais qu’ils disparaissaient au cours du développement de l’enfant, j’étais loin d’imaginer que s’ils ne s’intégraient pas correctement, ils auraient une incidence sur toute notre vie.

 

Pourquoi certains réflexes archaïques peuvent ne pas s’intégrer correctement ?

  • Un stress important pendant la grossesse
  • Un accouchement qui n’est pas physiologique (césarienne, péridurale, forceps…)
  • Un traumatisme
  • Un manque de stimulation sensorielle

https://www.youtube.com/watch?time_continue=213&v=EjuMc-LVQts

Ces réflexes peuvent ressurgir à n’importe quel âge pour faire face à un choc émotionnel ou physique.

Par exemple, lors de l’attaque du Bataclan, certains ont eu le réflexe de s’allonger et de faire « le mort » pour survivre. Il s’agit ici du réflexe de retrait (ou paralysie par la peur). Ce réflexe a laissé une empreinte sur le corps ce qui fait que ces personnes ne vont plus oser sortir de chez elles ou vont être dans de grandes difficultés (c’est un stress post-traumatique). Ce qui est intéressant, c’est qu’en travaillant sur l’intégration de ce réflexe, ces personnes pourraient retrouver une certaine sérénité.

La bonne nouvelle dans tout ça, c’est qu’il est possible d’intégrer ces reflexes archaïques à tout âge grâce à des méthodes d’accompagnement qui vont permettre aux enfants et adultes de pouvoir accéder à leur plein potentiel.

bonne intération des réflexes archaïques

 

Voilà pourquoi j’aurais aimé connaître ses informations sur les réflexes archaïques beaucoup plus tôt.

Si ces réflexes ne sont pas intégrés, on compense d’une autre manière et du coup on se fatigue beaucoup ce qui fait que l’on n’est pas au maximum de son potentiel.

Ces réflexes archaïques non intégrés deviennent parasites et expliquent beaucoup de troubles, de difficultés que rencontrent nos loupiots :

  • Anxiété, stress
  • Fragilité émotionnelle
  • Angoisses
  • Agressivité
  • Manque de confiance
  • Hypersensibilité
  • Difficultés d’apprentissage, de concentration, d’attention, de mémorisation…
  • Les troubles « dys »
  • Retard au niveau du langage
  • Retard moteur
  • Enurésie
  • ….

Le fait d’intégrer ces réflexes peut régler (souvent) ces difficultés. Je trouve cela incroyable et super encourageant ! encourageant

Ces techniques sont une approche innovante qui ne se développe pas assez vite en France et il me semble important de les connaître pour éventuellement faire un « dépistage » (conseillé vers 2-3 ans) afin que nos loupiots soient complètement libérés et puissent justement atteindre leur plein potentiel en grandissant. J’ai prévu de faire ce dépistage avec Maïlee car je suis convaincue que pour elle aussi (comme pour tout le monde) il y a eu des « loupés » et si ça peut l’aider, alors GO ! Smile

 

Voici quelques exemples « des conséquences » des réflexes archaïques non intégrés pour nos loupiots :

  • Si le réflexe de grasping est toujours présent, quand il aura 5-6 ans, notre loupiot ne va pas pouvoir écrire mais va plutôt faire des trous dans son cahier car il n’aura pas une bonne préhension. Sa main ne sera pas suffisamment développée.

 

  • Si on empêche le réflexe de ramper de se manifester à la naissance (lorsque l’on pose un nouveau-né sur le ventre de sa maman à sa naissance, il va avoir le réflexe de ramper pour aller chercher le sein) en mettant bébé au sein directement par exemple, on va brûler plein d’étapes. Cela va rendre plus difficile l’allaitement car le réflexe de succion est directement lié aux mains et aux pieds et lorsque l’on rampe, ce sont les mains et les pieds qui s’activent.

Connaissez-vous la chaîne linguale (de la langue) ? Elle commence au grosclip_image014 orteil, va jusqu’au pouce pour finir à la langue. Quand on rampe, on active les orteils et par ricochet, le bon placement de la langue. Un enfant qui ne rampe pas pourra avoir des difficultés au niveau du langage et du placement de sa langue.

  • Le réflexe Tonique Labyrinthique gère tout ce qui est équilibre. Il nous permet d’être en flexion dans le ventre de notre maman et quand nous sortons par les voies naturelles, il nous permet de connaître l’expansion pour la 1ère fois. Il est en lien avec la notion du temps, de l’espace et clip_image016de la profondeur. Si ce réflexe n’est pas intégré, nos loupiots auront tendance à se soutenir la tête. Cela peut entraîner aussi un manque de conscience spatiale et un manque d’intérêt pour les activités motrices et sportives. Les personnes toujours en retard ou en avance ont sûrement ce réflexe qui n’est pas bien intégré ! Smile

 

  • Le réflexe de Babkin c’est lorsque l’on appuie sur la paume de la main du bébé, il ouvre la bouche. S’il n’est pas bien intégré, vous pourrez observer des troubles alimentaires, mais aussi des loupiots qui tirent la langue quand ils utilisent des ciseaux ou encore qui ont des tensions au niveau de la mâchoire. Ce réflexe consomme de l’énergie (comme tous les autres d’ailleurs !)

 

 

Voici quelques exemples de « jeux » pour tester si nos réflexes archaïques sont bien intégrés :

  • Asseyez-vous sur une chaise, les 2 pieds posés au sol. Penchez votre corps sur le côté, puis de l’autre côté. Comment penchez-vous votre tête ? Soit votre tête se penche dans l’axe de la colonne, soit votre tête reste droite et vos yeux sont à l’horizontal.

clip_image018A notre âge (dès l’âge de 6 mois en fait), on devrait toujours avoir les yeux qui restent à l’horizontal. Si ce n’est pas le cas (comme moi ! Smile ), c’est que vous avez des réflexes à intégrer et donc que certains réflexes archaïques empêchent les réflexes qui durent toute la vie de faire leur boulot ! –> Cela entraîne des maladresses ; ceux qui font du ski font des virages très larges ; cela peut être dangereux sur une moto dans un virage !

  • Vous allez tester le réflexe Tonique Labyrinthique :

Mettez-vous debout, les pieds serrés. Concentrez-vous et ressentez-vous des tensions dans votre corps ? (Au niveau des pieds, chevilles, mollets, genoux, cuisses, bas du dos, colonne vertébrale, entre les omoplates, nuque et yeux)

Penchez la tête vers le bas. Est-ce que des tensions apparaissent ou disparaissent ?

Fermez les yeux et penchez la tête vers le bas. Est-ce que des tensions apparaissent ou disparaissent ?

Penchez la tête en arrière. Même question.

Fermez les yeux et penchez la tête en arrière. Même question.

Si vous ressentez des tensions, cela signifie que ce réflexe archaïque n’est pas intégré. Et si c’est mieux les yeux fermés, cela veut dire qu’il y a certainement des troubles liés à la vision.

  • Testez votre langue pour savoir si votre réflexe archaïque du « ramper » est bien intégré. Où se trouve votre langue ? en bas, au milieu ou au palais ? Elle devrait se trouver complétement au palais ! Winking smile

 

  • Vous allez maintenant tester le réflexe de Babkin. Demandez à une personne autour de vous d’appuyer (pas trop fort) avec son pouce au centre de la paume de clip_image020votre main et observez ce qui se passe dans votre bouche : vous avez envie de déglutir, vous salivez… puis changez de main.

Si vous n’avez rien ressenti, ce réflexe est bien intégré chez vous. C’est un réflexe archaïque qu’on ne devrait plus observer à l’âge de 4 mois !

 

Il existe beaucoup beaucoup d’autres exemples pour expliquer ces réflexes archaïques et les conséquences qui peuvent découler de leur non-intégration.

 

Conseils à faire circuler aux futures mamans:

  • Éviter la programmation d’un accouchement pour des raisons de confort.
  • Laisser le bébé ramper jusqu’au sein.
  • A la naissance, laisser le bébé environ 1h sur le ventre de la maman ou du papa (en peau à peau) –> le réflexe d’attachement
  • Après la naissance, sécurisez votre loupiot pour faire grandir sa sécurité intérieure pendant les 3 premières années de sa vie.
  • Changez de bras à chaque tétée (ou biberon).
  • Dans le 1er mois, faites une visite avec bébé chez l’ostéopathe.
  • Stimulez votre loupiot sur le plan sensoriel. Évitez le transat devant la TV!
  • Massez profondément votre loupiot pour aider à intégrer le système neuro-tactile.
  • Portez, balancez et bercez votre loupiot pour son sens de l’équilibre.
  • Mettez votre loupiot sur le ventre régulièrement.
  • Évitez le trotteur, youpala, parc… tout objet dont votre loupiot n’a pas besoin.
  • Incitez au ramper et aux 4 pattes.
  • Ne mettez pas votre loupiot debout tant qu’il ne sais pas le faire lui-même.
  • Pour stimuler les pieds, évitez le plus souvent possible les chaussures!
  • Évitez les écrans.
  • Boire de l’eau.
  • Proposez à votre loupiot des activités motrices.
  • Riez, chantez…

 

En conclusion!

Si vous avez « joué » vous aussi, vous avez sans doute constaté que certains de ces réflexes étaient toujours persistants chez vous… (c’est le cas pour les ¾ des exercices chez moi ! Confused smile)

Je ne cherche pas à faire peur mais plutôt à prendre du recul et à expliquer certaines interrogations que l’on pourrait se poser. Cela permet aussi d’observer nos loupiots et peut-être d’ouvrir une réflexion dans ce sens-là !

Comme je vous le disais plus haut, je vais faire un dépistage pour Maïlee, non pas parce que j’ai remarqué des choses inquiétantes mais plutôt pour lui permettre de grandir dans les meilleures conditions, sans réflexes primitifs qui viendraient la parasiter et lui « bouffer » toute son énergie, afin qu’elle puisse vivre dans son plein potentiel !

Une chose importante à comprendre et à retenir est que tous les enfants (maternelle et primaire) ont TOUJOURS envie de bien faire et de faire plaisir. Si lorsqu’on lui demande quelque chose, il n’y arrive pas, ce n’est pas pour nous embêter, mais c’est tout simplement qu’il ne PEUT pas et que quelque chose n’est pas mature chez lui (à réflexes archaïques)

En France, il a été remarqué que beaucoup d’enfants sont extrêmement agités et ils sont souvent étiquetés « d’hyperactifs ». Alors bien sûr, il y a des enfants hyperactifs mais si une grande partie de ces enfants faisaient des séances en intégration des réflexes (en partenariat avec des médecins), un grand nombre verrait leur agitation diminuer.

Si il y a une règle à retenir, car on ne peut tout contrôler, c’est de laisser nos loupiots se développer naturellement, sans leur poser de barrière (au sens propre comme au figuré Smile )

Je vous ai résumé ici une petite partie de la conférence qui a duré presque 3h. Il y aurait encore tant de choses à expliquer, à comprendre… Si vous soulez en savoir plus et approfondir ces informations (et je vous invite à le faire Winking smilehttp://mouvementreflexe.com/ et http://afrem.org/

https://www.youtube.com/watch?v=0WvsMnF66bw

Dites-moi en commentaires si vous connaissiez toutes ces extraordinaires découvertes et ce que vous en pensez!

Avec gratitude,

Claire

A très vite…

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :