OUTIL N°2 – LA ROUE DES ÉMOTIONS

Partager l'article
  • 1
  •  
  •  
  •  
Cet article s’inscrit dans le cadre du défi “30 jours, 30 outils pour aider votre loupiot à gérer ses émotions”. Le défi commence ici !
Belle lecture

Il s’agit ici d’un outil dont on parle de plus en plus lorsque l’on aborde la gestion des émotions avec les enfants mais aussi avec les adultes car il est utilisé dans le développement personnel pour découvrir ses sensations, ses émotions et ses besoins.

Les neurosciences ont démontré que plus nous sommes capables de connaître et de nommer nos émotions et nos besoins, plus nous sommes en capacité de gérer le stress, et l’apprentissage est facilité. Les émotions n’étant ainsi plus perçues comme envahissantes, paralysantes ou mêmes inconfortables.

C’est le développement de la compétence émotionnelle dans son ensemble qui permettra petit à petit à l’enfant de mieux gérer ses émotions.

COMPÉTENCE ÉMOTIONNELLE = CONNAISSANCE DES ÉMOTIONS + EXPRESSION DES ÉMOTIONS + GESTION DES ÉMOTIONS

Nous avons tous vu notre loupiot avec un air tout triste, en colère, perdu ou inquiet, ne sachant pas comment gérer cette émotion. Ce qui entraîne des pleurs, des cris voire des hurlements, et même (ce qui est le cas en ce moment à la maison quand c’est vraiment très intense) des situations où il se roule par terre et se tape la tête contre le sol.

Et ben vous savez quoi ? c’est normal !

La partie du cerveau qui régule les émotions (le cortex préfrontal) est immature avant l’âge de 7 ans environ. Jusque-là il est très difficile pour un enfant de gérer ses tempêtes émotionnelles mais nous pouvons l’aider… La roue peut l’aider !

La roue des émotions désagréables est un outil qui peut être utilisé dès l’âge de 3 ans. Elle fournit aux enfants des méthodes pour exprimer leur colère, leur peur sans violence, et des solutions pour les apaiser.

C’est un merveilleux moyen de laisser à notre loupiot la place de s’exprimer et d’accueillir son émotion sans la juger. Ce qui lui évitera de refouler ce qu’il ressent et d’accumuler des émotions négatives qui risqueraient de ressurgir plus tard avec plus d’intensité.

Cette roue est à réaliser en collaboration avec votre loupiot. Ensemble vous allez choisir les différentes solutions pour l’aider à exprimer ces émotions désagréables quand elles arrivent et pour les apaiser.

C’est un moment et un échange important qui permettra à votre loupiot de se rendre compte que vous accordez de la valeur à ce qu’il ressent à l’intérieur de lui-même. Et cela peut-être être aussi l’occasion de revenir sur une crise passée et d’y mettre des mots dessus.

Petit conseil : emportez toujours les roues avec vous, la colère, la peur ou la tristesse surviennent sans prévenir !

Cliquez ICI  –>  https://objectifbienveillance.com/wp-content/uploads/2019/03/la-roue-des-émotions.pdf

Je dis DES roues car je vous suggère de réaliser une roue par émotion désagréable : peur, colère, tristesse, dégoût…

Les solutions choisies ne seront peut-être pas les mêmes selon l’émotion.

–> Voici quelques idées que vous pouvez mettre dans votre roue (il en existe sûrement plein d’autres, faites appel à votre imagination et à celle de votre loupiot.)

  • Faire un gros câlin à doudou, maman, papa…
  • Boire un grand verre d’eau à la paille (car ça demande de la concentration et ça permet de boire plus lentement)
  • Taper dans un coussin de toutes mes forces pour évacuer ce que je ressens
  • M’allonger et écouter une musique douce (enregistrez cette musique sur votre téléphone afin de toujours l’avoir avec vous.)
  • Demander à maman de me masser à l’endroit où j’ai besoin (la tête, le dos, les pieds, les jambes, le ventre…)
  • Crier (de préférence dehors pour laisser s’envoler son émotion.)
  • M’imaginer dans un endroit que j’aime beaucoup.
  • Chanter.
  • Prendre l’air et courir.
  • Pleurer pour me sentir mieux.
  • Dessiner mon émotion (utiliser de la couleur).
  • Mimer mon émotion.
  • Dire comment je me sens à l’intérieur de moi (utiliser les mots de la météo : tempête, orage, pluie…)
  • Respirer profondément et doucement.
  • Malaxez une balle anti-stress ou de la pâte à modeler.
  • Dessiner.
  • Respirer profondément 3 fois.
  • Méditer.
  • Dessiner son émotion.
  • Sauter.

A vous de jouer !

On se retrouve demain pour un nouvel outil…

Avec gratitude,

Claire

A demain…

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. Bonjour Claire,

    Bien que je n’ai pas d’enfant, je suis ravie de trouver des informations qui peuvent également s’appliquer à un GRAND enfant…

    Merci pour le partage de tes conseils qui s’avèrent être utiles à tous.

    • Claire T. dit :

      Merci pour ce message Laurène. Effectivement il y a beaucoup de choses qui peuvent s’adapter aux “grands” enfants, et c’est là tout l’intérêt. On apprend tous les jours!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :