OUTIL N°27 – LES PETITS BONHOMMES ALLUMETTES

Partager l'article
  • 1
  •  
  •  
  •  
Cet article s’inscrit dans le cadre du défi “30 jours, 30 outils pour aider votre loupiot à gérer ses émotions”. Le défi commence ici !
Belle lecture

J’ai découvert les petits bonshommes allumettes il y a 4 ans, en plein milieu de la nuit à l’hôpital de Tahiti, avec une (merveilleuse) collègue de boulot.

Au hasard d’une de nos nombreuses discussions sur le développement personnel, elle me parle des petits bonshommes allumettes de Jacques Martel (thérapeute et auteur.)

Elle me dit que c’est une technique qui aide grandement lors de situations conflictuelles, mais aussi lorsque nous avons des peurs que l’on n’arrive pas à maîtriser, des émotions trop douloureuses, des difficultés à lâcher-prise…

Rien que ça, a éveillé ma curiosité, et m’a poussé à aller voir plus loin pour en découvrir un peu plus…

J’ai pratiqué moi-même cette technique quelque fois et je peux vous dire que je me suis rendue compte du pouvoir de notre subconscient.

Je m’explique ! Smile

La technique des petits bonshommes allumettes :

Elle agit sur notre subconscient et nous permet de nous libérer des émotions négatives en coupant les liens d’attachement toxiques qui nous permettent d’avancer.

Je vous l’accorde ça paraît un peu compliqué comme ça, mais c’est pourtant très simple à réaliser.

Vous allez comprendre avec un dessin :

Les petits bonshommes allumettes

Voilà comment se représentent les petits bonshommes allumettes.

Le 1er bonhomme me représente. Il faut toujours partir de soi-même car c’est sur notre vie que nous devons avoir de l’emprise et non sur celle des autres.

Il est possible d’utiliser cette technique dans plusieurs cas pour les enfants (dès 8 ans environ):

  • Moi et une autre personne (que ce soit pour résoudre un conflit, améliorer une relation, mais aussi pour avoir plus d’harmonie avec une personne même si cela se passe bien pour le moment)
  • Moi dans un état émotionnel et Moi dans un autre état émotionnel (par exemple : Moi détendue et Moi stressée)
  • Moi et une situation spécifique (Moi et un déménagement, ou alors Moi et une dispute…)

Le 2ème bonhomme représente donc la 2ème partie de l’équation ci-dessus.

Autour de chaque bonhomme est dessinée un cercle qui représente un peu un soleil d’enfant. Cela signifie que chaque personne est mise en lumière et que la situation elle-même est mise en lumière afin de montrer que l’on souhaite le meilleur pour tout le monde et que l’on veut que la situation s’améliore.

Les cercles de lumière amenuisent les effets négatifs autour de nous.

Le dessin est important car le subconscient retient à 90% ce que l’on visualise et ce que l’on écrit.

 

 

Les lignes d’attachements :

Les traits de couleurs symbolisent les chakras (principaux centres d’énergie) qui relient les 2 bonshommes l’un à l’autre.

Ces 7 chakras se situent à un endroit bien particulier de notre corps et correspondent chacun à un niveau de Conscience dans un ordre bien particulier :

Les 7 chakras

Chaque ligne correspond donc à l’attachement, conscient ou inconscient, qui existe entre 2 personnes au niveau de chaque centre d’énergie.

Il faut ensuite couper au milieu de ces lignes avec une paire de ciseaux afin de se détacher de la personne ou de la situation pour pouvoir avancer sur son propre chemin de vie.

On peut aussi dire à voix haute en coupant : « ça y est je me détache de… et j’avance sur mon chemin » Smile

Le fait de couper ne signifie pas « rompre » avec la personne, mais plutôt de se libérer de son influence afin d’agir uniquement par soi-même et pour soi-même.

Jacques Martel insiste bien sur le fait que l’attachement (ou dépendance) n’est pas l’Amour. L’attachement est relié à nos blessures émotives.

« Lorsque je fais des bonshommes allumettes avec une autre personne, je ne fais aucun travail « sur l’autre personne » mais seulement sur ma propre vision de cette personne en rapport avec les messages inconscients que je peux lui renvoyer. »

En ce qui concerne une situation, il est important de bien dessiner chaque ligne à partir des centres d’énergie même sur la situation car souvent les difficultés rencontrées proviennent d’un conflit inconscient avec une partie de nous-même.

Voilà toute la puissance de notre subconscient et de cet exercice ! Winking smile

Il n’est pas nécessaire de le faire plusieurs fois, mais si on en ressent le besoin, nous pouvons répéter l’exercice aussi souvent que l’on veut.

Pour les enfants, cette technique peut tout à fait être mise en place mais avec des plus grands (dès 8 ans environ)

Lorsque vous sentez que votre loupiot est dans une situation qui le perturbe (dispute avec un copain, difficultés à se lever le matin…), vous pouvez l’inviter à prendre une feuille, un stylo, des feutres et une paire de ciseaux et à dessiner ses petits bonshommes allumettes en le guidant.

Téléchargez ici : Les petits bonshommes allumettes pas à pas

 

Je suis bien consciente que cette méthode peut sembler complètement farfelue et loufoque mais ça ne coûte rien d’essayer. Plusieurs témoignages ont montré que certaines personnes ont eu des résultats incroyables.

En ce qui me concerne, je ne dirais pas que j’ai eu des résultats extraordinaires, mais ça m’a permis de me détacher de certaines situations qui me semblaient très difficiles et donc de les aborder avec plus de recul et au final plus de facilités Winking smile

Et comme le subconscient retient 90% de ce que nous écrivons, il ne peut en ressortir que du positif.

De plus c’est une technique ludique, simple qui, je pense, peut avoir un impact encore plus fort sur les enfants.

Pour les plus curieux ou ceux que ça intrigue : https://www.youtube.com/watch?v=tXxljFb9XzA

 

Essayez, vous n’avez absolument rien à perdre, au contraire ! et dites-nous en commentaires si vous avez eu des résultats…

Avec gratitude,

Claire

A demain…

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :